• Les dés sont pipés

     

    Les dés sont pipés

     

            Elle prenait ce si petit bout de papier ,et elle se disait :"c'est ça qui régit le monde".Et oui l'argent était devenu au fil du temps la chose la plus importante dans la vie des hommes et pourtant c'était une pure invention.On lui avait donné tant de pouvoir et celui-ci était cause de tant de choses négatives:chomage,inégalités,guerres......Il était prétexte de tellement de mauvaises choses,et pourtant il était considéré comme positif.
    Elle se rendait compte que depuis petit on était conditionné à être dans ce système ,on nous apprenait à devenir de parfaits petits consommateurs,dès le plus jeune âge:jeux vidéos dernier cri,céréales avec une abeille dessus,vêtement avec une marque estampillée.....,mais cela rimait à quoi?

    L'homme se pensait libre,mais il n'avait jamais été aussi esclave de sa condition,pour vivre,il fallait avoir de l'argent,pour avoir de l'argent,il fallait travailler...un cercle vicieux que très peu de monde n'osait remettre en question.On avait tellement l'habitude de ce fonctionnement ,qu'on ne réfléchissait même plus à l'absurdité de la chose,et on était tellement bien rodé qu'on finissait par croire que l'argent pouvait tout acheter même les sentiments.Un renversement de valeur certain.
    Elle continuait de regarder ce billet qui avait si peu de sens pour elle ,et pourtant tant de sens pour les grands de ce monde.Elle se rappelait de la crise , qui par déduction était aussi une invention de l'homme,alors,il devrait être facile d'en sortir,un pays l'avait bien fait,remettre les compteurs à zéro ,au lieu d'amputer l'homme de sa moindre parcelle d'humanité,de le faire payer jusqu'à qu'il n'en puisse plus,pendant que d'autres profitent largement du système,sachant faire couler leurs larmes sur commande.

    La socièté  moderne pensait-elle est en train d'étouffer tout le monde .Quand elle repensait au nombre de taxes que le gouvernement de son pays avait été capable d'inventer,des taxes du non sens,ou du crétin comme elle aimait les appeler.Deux exemples flagrant de la stupidité de la politique,tu payais une maison très chère,mais ensuite tu devais payer une taxe pour pouvoir l'habiter,ou alors tu payais la télévision satellite qui n'était déjà pas donnée,et en plus tu devais payer une taxe pour pouvoir la regarder.Y'a t'il de l'intelligence dans tout cela?On se créait des besoins....besoin d'avoir plus toujours plus pour tenter d'effacer en vain son état de servitude.

    On était rentré dans ce système progressivement au cours de l'histoire mais il allait être difficile d'en sortir,car après des grandes guerres on était jamais tenté de changer véritablement le monde,d'en créer un nouveau,qui effacerait toutes les inégalités,et où même ceux qui ont déjà tout et ne savent qu'en faire n'en voudrait pas toujours plus,et penserait un tout petit peu à son voisin.C'est vraiment utopique ,mais le rêve est la seule liberté que cette jeune femme avait encore.Penser que l'amour serait la seule chose importante et où la paix aurait plus d'importance que les multiples inventions de l'homme qui le mènerait forcément un jour à  sa perte.

     

                                              


  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Septembre 2013 à 09:45

    Faudrait que tu lises le Grand livre du voyage de Bernard Werber; Il faut le lire sans s'arrêter, il y en a pour plus ou moins deux heures. L'image qu'il donne de la société est vraiment intéressante et permet d'aller voir plus loin. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :