• J'avoue ,c'est la première fois que je parle de ce sujet sur un de mes blogs,avant ce n'était pas le moment......

    La reine mère

    La reine mère est tombée de ce piédestal,
    celui-ci était pourtant très bancal.
    Pendant des années,je l'ai vu essayer de te contrôler,
    tenter de m'effacer pour mieux te récupérer.

    Cette femme sans vergogne,voulait pourtant faire croire le contraire,
    matrone ,patronne.............elle avait tout pour plaire,
    même quand on essayait de partager des moments de joie,
    elle se mettait à hurler tellement sur toi.

    Pendant des années elle jouait à la gentille belle-mère,
    devant toi ,elle faisait celle qui m'acceptait,
    dans ton dos ,elle était franche et me cassait.
    Pendant des années ,j'ai tenté de te faire ouvrir les yeux,
    mais rien à faire tu ne me croyais pas.

    Des bassesses tu en as subit,elle voulait te modeler à son image,
    un fils propre sur lui,qui serait une si grande fierté pour elle,
    elle t'achetait des vêtements,tu les mettais,
    mais tu ne les aimais pas.

    Décallage dans le temps,mais aussi dans les idées,
    elle a tenté milles fois de s'incruster dans nos vies,
    avec forcing,et et parfois beaucoup d'irrespect,
    elle ne voulais pas te voir fuir.

    Puis ,elle t'attirait dans ses filets ,avec ses jolis chèques,ses colis,
    comme pour effacer son incapacité a te dire qu'elle t'aimait mais surtout,
    un moyen de te retenir côute que côute vers elle.
    mais l'argent n'achète pas tout,encore moins les sentiments.
    Combien de fois tu t'es sentie obligé de faire tout pour lui plaire.

    Un jour pourtant ,tu as décidé de tout faire pour améliorer ces relations,
    d'un coup,de l'autre côté les reproches se sont mit à jaillir,
    des mots qui ne lui ressemblaient pas,
    comme si on lui avait soufflé toutes ces mauvaises idées.

    Je savais depuis le mois d'avril que des choses n'allaient pas ,
    j'ai essayé en vain de te dire mes soupçons,
    pourtant tu ne m'entendais pas,
    Ce n'est qu'au mois de décembre,que tu as compris,
    qu'elle avait fait de mauvaises alliances par dépits,
    qu'elle avait cru des choses qui n'en valaient pas la peine,car d'un autre temps.

    Ce qui aurait pû être pris comme un nouveau coup du sort,
     a été une véritable révélation,libération,
    tu pouvais enfin être toi et t'en sortir,car tu n'avais plus ce fardeau sur les épaules.
    Comme quoi l'influence d'une mère n'est pas toujours la meilleure.

    Après maintes péripéties,j'ai enfin compris,
    que malgré les reproches,j'avais été la seule à ne pas te lâcher la main,
    et malgré les mauvaises langues qui me définissaient comme une fouteuse de merde,
    tu as enfin trouvé le bonheur et la sérénité.

     

    • Pourquoi s'est elle cachée ,si elle n'avait rien à se reprocher?
    • Pourquoi refuse t'elle que d'autres personnes viennent nous rendre visite sans sa présence?
    • Pourquoi ne connais-je qu'un dixième de ta famille?
    • Pourquoi essaie -elle d'avoir autant de contrôle sur les autres personnes? Si elle ne dirige pas tout le monde côute que côute ,elle ne va pas bien.
    • Pourquoi les gens qui disent l'aimer ,et l'entourent ne lui disent pas que dans beaucoup trop de situations ,elle va trop loin.



  • J'écris ce texte non pas pour moi,non pas pour revenir en arrière juste pour mettre sur feuille virtuelle les mots que mon homme n'arrivait pas à dire.Il faut savoir que si ce texte est publié c'est que mon compagnon a donné son accord.Un texte pour conjurer le sort,pour clore des portes,et délivrer un message sincère:

    Dernier message

     

    Il a été blessé de ne pas voir son ventre s'arrondir,
    Il a été blessé de ne pas entendre son premier cri sortir,
    il a été blessé de ne pas la voir grandir.


    Il a été blessé qu'elle n'ait été la première à l'appeler "papa",
    d'avoir râté toutes ses première fois,
    son ombre planait sur sa vie pourtant il gardait la foi,
    un jour il y parviendra,faire partie de sa vie,et entendre ses éclats de voix.

    La vie ne pouvait être aussi chienne pour empêcher cette relation.
    Pourtant ,il a été blessé de tous les bâtons mis dans les roues,

    connaitre cette partie de sa filiation,
    est devenue quelque peu floue.

    Il a été blessé de toutes ces fausses promesses,
    pourtant il a essayé ,il a essayé,
    et a essuyé un sacré revers de veste.

    Rester debout,il l'a pu un certain temps,
    mais son enfant devenue adolescent a fait un retour plus que poignant.
    des reproches ,rabaissé il a été ,à cette vérité il n'avait été préparé.

    Esquivant quelques peu les coups,
    il a faillit et s'est renfermé sur lui-même,
    déconnecté à la realité il a été tout de même.

    Chaque tentative ,s'est soldé que par de grandes offensives,
    sa sincèrité baffouée ,écrasée.
    Il voulait juste l'aimer.

    Il s'est senti rejeté,pas accepté(comme il est),
    lui qui aurait voulu participer
    à sa vie,et lui éviter tous ses ennuis.

    Mais chaque choix que l'on fait a un prix,
    et il l'a largement payé,
    dans sa bulle de verre il s'est enfermé,
    autour de lui plus rien n'existait.

    Il a été blessé de plus de 1000 coups,
    les esquiver était un pari fou,
    et après trois ans dans sa tannière ,
    il a fait volé toutes les barrières.

     

    Dernier message

     

    Aujourd'hui,il a décidé de tourner la page,il a décidé de ne plus rester enfermé dans son sarcophage,trop de carnages,trop d'histoires d'un autre âge.Cela ne sert à rien de raconter son histoire ,de donner sa version ,si cela n'est pas compris,alors restent les traces des sentiments,c'est la seule chose qui compte.Les faits ,et la vérité n'ont plus besoin d'être énoncés.Trop de fois ,il a essayé de crier sa vérité ,et celle ci a été vite ensevelie.Ceci n'est pas un retour,ce n'est pas un détour,c'est juste la remise en place des choses ,pour ne plus rester dans le morose.Plus rien ne sera comme avant.......Il en a fini de se justifier.......Sa douleur et ce mot n'est pas trop fort,a été aussi importante que celle des autres.........Et il y a beau y avoir plusieurs versions d'une histoire,il y en a cependant qu'une seule ,et chacun a sa part de responsabilité,quand on a compris ça ,on a tout compris.

     

                                        

     


    3 commentaires
  • Cicatrices invisibles

    Il y a des douleurs qui ne se voient pas ,
    qu'on enfouit par habitude tout au fond de soi.
    Un mal que soi-même avons du mal à quantifier.
    On reste là,à tenter en vain d'arrêter l'hémorragie,
    on se renferme dans un monde imaginaire,
    on ne supporte plus la réalité,
    à un tel point qu'on tente de l'effacer.

    Certains pourront comparer cela à de la lâcheté ,
    à une grande faiblesse,
    mais le fait est que ta croix au fil des années ,
    et des épreuves est devenue trop lourde à porter.
    Tu as eu trop souvent l'impression de couler.
    Ta force est  maintenant de reconnaitre tes erreurs,
    et tu es près  d'effacer l'horreur dont tu as été victime.

    Aujourd'hui comme hier ,je tremble pour ta santé,
    toi qui t'es totalement laissé coulé,
    pendant des jours devant ton ordi tu laissais le temps filer,
    et nous spectateur on se sentait complètement dépassé.
    Des années durant on s'est senti abandonné,
    et contre un sacré mur ,je me suis souvent écrasée.

    Maintenant,je suis certaine que tu veux t'en sortir,
    tu en as fini avec ces personnes qui n'ont fait que te trahir,
    qui t'ont accusé sans savoir que tu pouvais vivre le pire.
    Tu n'as pas tenté de te suicider au sens propre du terme,
    mais en fin de compte c'est revenu au même,ta santé en a sacrément  pris un coup.
    Le nom de ta maladie:"obésité morbide",
    s'est plus qu'accentuée,
    ta tension a fait plus que de monter,
    le médecin en a blémit quand il te l'a annoncé,
    26 avec autant,tu aurais déjà dû être alité.

    Acceptes cette opération qui pourrait te sauver la vie,
    et réellement te l'améliorer,laisses tomber ta croix sur le côté,
    effaces ta craintes et penses à ceux qui t'aiment,
    La dépression a eu des airs de fatalité,
    mais tu as le pouvoir d'enfin tout changer.

    Cicatrices invisibles

    Souvent,on ne sait pas ce que vivent les gens,on les rend responsables de choses sans se dire que finalement ,ils peuvent vivre le pire  .Je tiens tout de même à dire que tout en sortant de ma dépression ,j'ai dû porter seule mon homme ,mes enfants, ma maison.Je suis reconnaissante envers les personnes qui on tenté sérieusement de m'aider.Pour ceux qui ont accentué ce mal,je dis seulement  bravo,la plus facile des choses aurait été d'ouvrir quelques peu son coeur,et apaiser ses terreurs,et arrêter de mettre vos exigences en avant.C'est pour cela que j'ai été très en colère quand j'ai vu certains comportements.La souffrance n'a pas d'âge,pas de couleur,pas de sexe.Si on n'oublie la haine on est capable de déplacer des montagnes.Je ne dis pas ça pour me plaindre ,loin de là,on ne s'est jamais plaint,on ne s'est jamais fait passé pour des victimes dans cette histoire.Je sais qu'on a frôlé le pire,mais rien n'est gagné,un gros combat va bientôt s'engager.

     

                                               

    Comme un fou va jeter à la mer
    Des bouteilles vides et puis espère
    Qu'on pourra lire à travers
    S.O.S. écrit avec de l'air
    Pour te dire que je me sens seul
    Je dessine à l'encre vide
    Un désert

    Et je cours
    Je me raccroche à la vie
    Je me saoule avec le bruit
    Des corps qui m'entourent
    Comme des lianes nouées de tresses
    Sans comprendre la détresse
    Des mots que j'envoie

    Difficile d'appeler au secours
    Quand tant de drames nous oppressent
    Et les larmes nouées de stress
    Etouffent un peu plus les cris d'amour
    De ceux qui sont dans la faiblesse
    Et dans un dernier espoir
    Disparaissent

    Et je cours
    Je me raccroche à la vie
    Je me saoule avec le bruit
    Des corps qui m'entourent
    Comme des lianes nouées de tresses
    Sans comprendre la détresse
    Des mots que j'envoie

    Tous les cris les S.O.S.
    Partent dans les airs
    Dans l'eau laissent une trace
    Dont les écumes font la beauté
    Pris dans leur vaisseau de verre
    Les messages luttent
    Mais les vagues les ramènent
    En pierres d'étoile sur les rochers

    Et j'ai ramassé les bouts de verre
    J'ai recollé tous les morceaux
    Tout était clair comme de l'eau
    Contre le passé y a rien à faire
    Il faudrait changer les héros
    Dans un monde où le plus beau
    Reste à faire

    Et je cours
    Je me raccroche à la vie
    Je me saoule avec le bruit
    Des corps qui m'entourent
    Comme des lianes nouées de tresses
    Sans comprendre la détresse
    Des mots que j'envoie

    Tous les cris les S.O.S.
    Partent dans les airs
    Dans l'eau laissent une trace
    Dont les écumes font la beauté
    Pris dans leur vaisseau de verre
    Les messages luttent
    Mais les vagues les ramènent
    En pierres d'étoiles sur les rochers

     


    2 commentaires
  • Pour tous ceux qui ne m'ont pas compris, pour ceux qui agissent avec lâcheté et font croire que c’est de l’honnêteté.

    Et quelqu'un d'autre mord la poussière
    Pourquoi donc ne puis-je pas conquérir l'amour?
    J'ai probablement pensé que nous n'étions qu'un
    J'ai voulu mener cette guerre sans armes

    Et je le voulais, je le voulais tellement
    Mais il y avait tant de drapeaux rouges
    Maintenant, quelqu'un d'autre mord la poussière
    Et soyons clairs, je n'ai confiance en personne

    Tu ne m'as pas brisée
    Je me bats toujours pour la paix

    J'ai la peau dure et un cœur élastique
    Mais il se peut que ta lame soit trop affûtée
    Je suis telle un élastique, jusqu'à ce que tu tires trop fort,
    Je peux casser net et bouger vite
    Mais tu ne me verras pas tomber en morceaux
    Car j'ai un cœur élastique

    J'ai un cœur élastique
    Oui, j'ai un cœur élastique

    Et je resterai debout toute la nuit
    Soyons clairs, je ne fermerai pas les yeux
    Et je sais que je ne peux pas survivre
    Je suis allé(e) trop loin pour sauver ma vie

    Et je la veux, je veux tellement ma vie
    Je fais tout ce que je peux
    Puis, quelqu'un d'autre mord la poussière
    C'est dur de perdre quelqu'un qu'on a choisi

    Tu ne m'as pas brisée
    Je me bats toujours pour la paix

    J'ai la peau dure et un cœur élastique
    Mais il se peut que ta lame soit trop affûtée
    Je suis comme un élastique, jusqu'à ce que tu tires trop fort
    Je peux casser net et bouger vite
    Mais tu ne me verras pas me briser en morceaux
    Parce que j'ai un cœur élastique
    x3

    J'ai un cœur élastique.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires